[ANIME] Tengen Toppa Gurren Lagann

    Partagez
    avatar
    Grevious

    Masculin
    Messages : 805
    Age : 25

    [ANIME] Tengen Toppa Gurren Lagann

    Message par Grevious le Lun 14 Nov - 19:25

    Tengen toppa Gurren-Lagann
    (soit « Perçant les cieux, Gurren Lagann »)



    C'est un anime de 2007, souvent considéré comme de loin la meilleur série de mécha des années 2000 (comme ont pu l'être Evangelion/Giant Robot pour les 90's et Gundam pour les 80's) et l'apogée (bien tardive) du Super Robot.

    Infos :
    Réalisé par la Gainax (Nadia: le secret de l'eau bleue, Evangelion et Gunbuster - tu peux pas test quoi) sous la forme d'une série TV d'animation de 27 épisodes de 25 minutes diffusés entre Avril et Septembre 2007 sur TV Tokyo, et qui entre dans les genres "aventure, comédie dramatique et mecha".
    La série a reçu le Prix d'Excellence au Festival des Arts et Medias Japonais de 2007. Son directeur Hiroyuki Imaishi a reçu la récompense "Personal Best" au 12éme Festival d'Animation de Kobe Festival la même année. En 2008, durant le 7ème Tokyo International Anime Fair, Gurren Lagann a remporté le "Meilleur Production TV".



    Le Gurren Lagann

    Univers et intrigue :
    Les humains sont obligés de vivre dans d'immenses galleries sous terre, par peur des monstres qui massacrent tout humain qu'ils croisent. Subissant de réguliers séismes meurtriers, les tribus humaines s'enfoncent donc de plus en plus profonds sous terre, mais aussi dans le désespoir, oubliant peu à peu l’existence de la surface, du ciel et du soleil. Seul un jeune voyou, Kamina, prétend que lui et son père y s'ont rendu, mais qu'il était trop jeune pour le suivre.
    Un jour, un mineur de 14 ans, nommé Simon, va découvrir en creusant un étrange pendentif en forme de vrille prés d'un grand visage à moitié enfoui; alors qu'un monstre métallique attaque son village, combattu par une jeune fille étrangère, Yoko. Avec Kamina et Yoko, il découvre que le visage est en fait une machine, activé par le pendentif, qu'ils pilotent et utilisent pour détruire le monstre. Le combat les ayant mené jusqu’à la surface, ils redécouvrent ainsi la liberté et le ciel ensoleillé.
    Mais pas pour longtemps, car Lord Génome et ses troupes d'hommes-bêtes pilotant des Gannmen, machines en forme de visage, vont tenter d'écraser la résistance que Kamina, Simon, Yoko et d'autres humains vont mettre en place : la Briguade Gurren.
    Leur combat se poursuivra dans l'espace, dans cet univers et dans tout les autres, défiant n'importe quel ennemi, même si ce dernier se révèle être bien plus obscur que prévu.



    Critique :
    Bon, entrons dans le vif du sujet : pourquoi Gurren Laggan, c'est tellement bien ?
    Ben pour beaucoup de raisons...

    La première, c'est le dynamisme, le charisme et l'exagération de la série. Qu'on retrouve à tout les étages.
    Que ce soit visuellement, avec des couleurs vives, une mise en scène impressionnante, des plans et des mouvements trés vifs, avec une déformation des distances, des proportions et des dimensions. Mais aussi dans le scénario, qui repousse toujours plus loins les limites imposées par le réalisme. Et encore dans les personnages, comme Kamina, Yoko ou Kittan, les têtes brulées qui se lancent contre l'impossible et l'irréalisable. Et dans la musique épique aussi, qui souligne parfaitement les combats.

    Le scénario, ensuite, est original, excellent même, bien plus qu'on s'y attend à 1er vue (ho un gros mecha qui poutre des méchants moches), avec plusieurs retournement de situations tenant du coup de maitre; et explore de nombreux thèmes assez classiques comme la confiance en soi-même et dans les autres, le but des combats, l'évolution, l'espoir, la volonté toute-puissante... et d'autres plus sombres comme le sacrifice des autres, l'acceptation de la mort et l'auto-destruction des civilisation. Beaucoup d'humour, assez classique aussi, mais très efficace. On y trouve énormément de références à beaucoup de pilier de l'anime (Evangelion et Gunbuster, du même studio, mais aussi de Gundam, de Macross, de Cowboy Bepop et de je vais pas vous faire la liste complète). A noter que le scénario se scinde en 2 grosses parties à quelques années d'écart.

    Visuellement, c'est extrêmement dynamique comme dit plus haut, mais c'est aussi extrêmement original, fluide, vif et bien réalisé (il existe des exceptions toutefois, comme la 1er version de l'épisode 4). Le mecha-design mélange les concepts les plus absurdes (des machines visages) avec les lignes et les proportions les plus impressionnantes. La touche graphique est très particulière, avec souvent des gros contrastes couleurs vives/ noir profond, et des éclats lumineux et effets explosifs à la pelle et une image qui va passer très vite, voir brutalement, d'un plan surchargé de détail à une action épurée et stylisée au maximum, puis passer à une scène en crayonné noir et blanc.

    Musicalement, c'est excellent, avec le main theme "Libera Me From Hell", qui représente bien l'anime aussi bien avec son originalité qu'avec sa beauté et sa puissance. Les musiques de combats comme celles d'émotions sont ultra efficaces (mentions spéciales à Nikopol et Thrust Through the Heavens with Your Spirit!). L'opening et l'ending sont bons, mais assez quelconque.
    La VF est extrêmement bonne, aussi bonne que ses consœurs japonaise et américaine. Normal, elle a été dirigée par Thomas Guitard, qui s'est occupé de celle de Gundam 00, à la fois comme directeur mais aussi comme voie de Graham Acker.

    Autres :
    -La série a eu droit à une adaptation en deux films sortis au cinéma en 2008 et 2009 "Gurren-hen" et "Lagann-hen" qui résume la série en apportant quelques modifications, surtout sur la fin (comme d'hab', avec les films résumés).
    -Une série de mini-clip musicaux "Parallel Works" sont sortis en 2008. Il s'agit d'une dizaine de clips en thème avec Gurren Lagann : transposition dans un univers médiéval, dans un jeu de flipper, ou des préquelles.
    - La série a été licensié par BEEZ en France, et est sortie dans un super coffret (avec machoire-fermeture aimanté, OST, vrille lumineuse et tout et tout !).
    -L'adaptation manga par Kotaro Mori est éditée en France par Glénat.


    En vidéo :
    1er version de l'Opening, musique : Sorairo Days par Nakagawa Shouko


    1er Ending, musique : Underground par High Voltage


    Libera Me From Hell de Iwasaki Taku


    Nikopol de Iwasaki Taku


    Le Parallel Works 8, servant de préquelle à la série:


    Quelques AMV :




    _________________
    avatar
    kidomaru

    Masculin
    Messages : 587
    Age : 29
    Localisation : en plein milieu des tomates
    Emploi/loisirs : commercial

    Re: [ANIME] Tengen Toppa Gurren Lagann

    Message par kidomaru le Lun 14 Nov - 22:28

    le manga le plus abusé niveau mecha mais j'adores Surprised
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [ANIME] Tengen Toppa Gurren Lagann

    Message par Asgardium le Mar 15 Nov - 8:17

    Perso je n'ai fais qu'aborder furtivement cette série, mais je dois reconnaitre qu'elle fais partie de celles que je projette de regarder un de ces quatre. L'aspect délirant étant son gros point fort.

    Contenu sponsorisé

    Re: [ANIME] Tengen Toppa Gurren Lagann

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 19:39