[DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Partagez
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Mar 31 Mai - 14:16

    Gundam Universal Century : Mode d’emploi.

    Récemment j’ai constaté que nombre de personnes se trouvaient être complètement perdues dans les séries animées formant l’UC de la série Gundam. Il est vrai que de tous les calendriers de la saga, c’est à la fois le plus vaste et aussi le plus complexe, il n’est donc pas inopportun de faire un point dessus. Ce sujet viendra en complément de celui (fort utile) créé par Tartine sur les calendriers alternatifs de la licence Gundam.
    Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, à savoir la chronologie et la présentation de chaque série qui compose l’UC. Voyons au préalable ce qu’est l’UC.
    L’UC est l’acronyme pour Universal Century, qui traduit de la langue de Shakespeare dans celle de Molière donne : Siècle Universel. Il s’agit tout simplement la base de la saga Gundam. C’est l’univers qui est a la base de tout, le point d’origine, la pierre d’achoppement de tout l’édifice. Sans lui, pas de Gundam Seed, ou de Gundam 00 pour ne citer qu’eux.
    L’UC est composé de multiples séries, mangas et romans, qui jouent des rôles plus ou moins clef dans l’enrichissement de l’univers. De tous les contextes mis au point au coure des plus trente années d’existence de la saga, l’Universal Century est le plus fournit et le plus détaillé. Et il n’est pas exagéré selon moi, de dire qu’il compte parmi les univers de Science-fiction les plus approfondi de notre époque.
    L’UC se veut être un prolongement plausible du monde réel actuel, il marque le moment ou l’espèce humaine s’est lancée dans la construction d’habitats spatiaux. Plus prosaïquement il est le fruit du brillant travail de sieur Yoshiyuki Tomino et de ses équipes et entrera en scène pour la première fois dans la mythique série Gundam 079.
    Je vais maintenant me lancer, rien que pour vous chères amis de la Knight of Heaven dans un résumé des différentes séries qui composent l’UC, assortis de mes impressions sur ces dernières. Il va de sois que je vais éviter de spoiler les séries en elles même. Toutefois on ne peu expliquer l’UC sans révéler un minimum quand a son enchainement chronologique. Je vais bien entendu m’efforcer de réduire cela au minimum afin de ne pas vous gâcher le plaisir.

    _Gundam 079 :
    Gundam 079 est la toute première série Gundam à avoir jamais existée. Elle fut crée par Yoshiyuki Tomino et sortit sur les écrans en 1979 au japon. Toutefois il est intéressant de noter qu’elle ne connut pas de succès immédiat auprès du publique nippon. Peut être en raison de l’aspect novateur qu’apportait la série dans le genre mécha. Notamment en introduisant le sous genre ‘’méchas réalistes’’, par opposition aux ‘’super robots’’ type Goldorak. L’un ramenant les méchas au simple rang d’arme de guerre, l’autre en faisant des entités a par entière, parfois au détriment des personnages ‘’humains’’
    Ce n’est qu’avec la sortie des trois films condensés (disponible chez Beez en France) que Gundam 079 décolla véritablement au japon et connu enfin la renommée qui est la sienne. Voici un petit descriptif, sans spoil de l’histoire.
    An 079 de l’Universal Century : L’humanité a quitté son berceau natal, la terre pour se lancer dans la colonisation du système solaire. Des dizaines de colonies spatiales ont ainsi étée construite au voisinage de la terre et de la lune répartis en ‘’Sides’’. La série commence alors que Side trois, aussi connu sous le nom de duché de Zéon a déclenchée une guerre d’indépendance vis-à-vis de la fédération terrienne. Après la chute d’une colonie sur la terre (Opération British), la moitié de la population de chacune des deux factions a été décimée. A ce stade la situation est dans une impasse. Pour se dégager et reprendre l’avantage la Fédération terrienne a lancée un programme d’armement top secret portant le nom de code : Projet V. Il consiste en le développement d’un Mobil Suit a même de surpasser le Zaku de Zéon et ses dérivés : Le Gundam RX 78, une machine susceptible de renverser le coure de la guerre. C’est dans se contexte qu’entre en scène Amuro Ray, un jeune homme rebelle de quinze ans vivant sur Side sept. Entrainé par le flots des évènements, il sera amené a se confronter a la terrible Commette Rouge : Char Aznable, l’as des as de Zéon. Pour Amuro ray et l’équipage du white base, la mort a enfin un visage !

    Mon avis :

    Gundam 079 est une excellente série qui mérite vraiment qu’on la visionne. Le rendu visuel de la série peut en rebuter certains, en effet Gundam 079 accuse son âge de ce coté. Toutefois que cela ne vous stop pas ! Certes c’est vieux, parfois moche et la musique fait de temps en temps (certains seraient tentés de dire : Tout le temps) grincer des dents. Mais cela n’en fait pas pour autant une mauvaise série. Il faut savoir aller au delà des apparences pour pouvoir profiter pleinement d’un scénario riche en rebondissement et en bonnes idées.
    Malheureusement Gundam 079 n’est à l’heure actuelle toujours pas disponible en VOSTFR. Toutefois si la langue de Shakespeare ne vous rebute pas, lancez-vous dans le visionnage de la version Anglaise. A moins bien sure que vous ne soyez l’un de ces rares élus à comprendre suffisamment bien le japonais pour vous épargner le besoin d’un sous titrage. Sinon, à tous le moins, vous avez la possibilité de vous rabattre sur les trois films condensés sortis chez BEEZ en vostfr. Quoi qu’il en soit je vous recommande fortement cette production pour connaitre les bases du mythe.
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Mar 31 Mai - 14:19

    Gundam 8th MS Team.


    Cette série d’OAV nous plonge dans le quotidien d’une équipe de Mobil suit de la fédération terrienne déployée sur le théâtre d’opération asiatique pendant la guerre d’un an. Sous le commandement du lieutenant Shiro Amada , nouvellement arrivé a la tête de la formation, la 8th MS team se voit engagée dans l’enfer des combats de jungle face a un ennemi impitoyable. Au cœur de l’enfer vert, quand sentiments et devoirs s’affrontent, le cour de la guerre d’un an pourrait bien basculer…. Reste à savoir pour qui, et quel en sera le prix.

    Mon avis :


    Gundam 8th MS team est une bonne série d’OAV sortie en 1996. Loin des héros qui ont fait la renommé de Gundam 079, cette OAV nous plonge dans le quotidien de combattants ordinaires, sur un théâtre d’opération difficile, ou la moindre erreur ne pardonne pas. D’un point de vue réalisation, c’est pas mal, même si cette série se place en deuxième position dans la chronologie de l’UC, la qualité est très au dessus de Gundam 079 a tout points de vue. Le dessin, l’animation et l’ost collent parfaitement a l’ambiance ‘’Guerre du Vietnam’’ que les auteurs ont cherché à retranscrire. Seuls bémols que je me permets de souligner : Le charadesign choc un peu et l’on a souvent droit à des scènes ou l’obscurité dissimule complètement l’action. Certes cela renforce le coté oppressant, mais cela gâche aussi, selon moi, une partie du plaisir.
    Toutefois ne vous y trompez pas cette série mérite le détour. L’équipe qui a travaillée dessus a su mettre en œuvre l’expérience acquise avec les précédentes réalisations. A ce titre : Mention spéciale pour l’opening qui figure parmi les meilleur de l’UC, voir même de la saga selon moi. Le scénario, si il n’est pas exceptionnellement original est plaisant a suivre et l’on se trouve vite a vouloir voir la suite. A ce titre, la encore une bonne note pour l’épisode final (12) qui apporte une vrai fin a cette OAV. Oui vous avez bien lu, un épisode complet consacré a la fin de la série et pas La Fin couperet que l’on rencontre (trop ?) souvent, ce qui est on ne peu plus plaisant.

    Gundam 080 War in pocket :


    La guerre d’un An touche a sa fin, Zéon est vaincue, mais certains irréductible continuent encore de se battre. Parmi eux les membres de l’escadron Cyclope, une équipe de pilote d’élite de Zéon. Leur mission : Détruire le tout nouveau prototype de Gundam mis au point par la fédération terrienne, le RX-78 NT-1 Gundam. Après avoir manqué leur objectif lors de l’attaque de la base Arctique de la fédération, ces hommes sont envoyés sur la colonie Libot. Le lieu ou doit être testé le prototype. Parmi eux Bernard Wiseman, qui après avoir vu son Zaku se faire descendre lors de l’attaque initiale, se liera d’amitié avec un gamin du coin passionné de Mobil Suit : Alfred Izuhara. A cette occasion il fera aussi la connaissance de la belle Christina Mackenzie, une voisine du garçonnet, récemment revenue vivre sur Libot après une longue absence. Mais la mission de Bernard n’est pas achevée et une terrible menace plane sur Libot ! D’une façon ou d’une autre il faudra mener l’opération à son terme avant qu’il ne soit trop tard, quoi qu’il puisse en couter…..

    Mon avis :

    Attention, mettons tout de suite les choses au clair : Gundam 080 War in pocket, n’est pas un Méga Show spécialement dédié aux combats de mécha apocalyptiques (Qui a dit Gundam Destiny et Awekening of trailblazer ?). Fanatique de la première heure du bourrinisme suraigu, décérébrés et de l’Over Power divin, passez votre chemin. Vous ne trouverez rien de cela dans cette série d’OAV.
    Sortit en 1989 080 War In Pocket se focalise davantage sur les personnages et les liens qui existent entre eux, que sur les combats entre MS. Certes il y en a, mais très peux car la n’est pas le sujet. 080 est un drame, un drame humain bouleversant vue par les yeux d’un enfant. Il illustre de façon touchante les conséquences de la guerre. On appréciera notamment la dimension très humaine donnée aux soldats de Zéon, qui n’ont que trop souvent été décrit comme des imbéciles fanatiques et caricaturaux, un changement bien agréable.
    Je n’en dirais pas plus sur la série car ce serait vous en dévoiler le contenue, vu le peu d’épisode la composant (6) Je me contenterais donc de vous parler de l’aspect technique : Visuellement ne vous attendez pas une claque, c’est moins bon que 8th MS team, même si dans l’ensemble cela reste tout à fait correcte. Juste une chose : Mention spéciale pour le charadesign qui est excellent et confère une véritable vie aux personnages. Musicalement parlant, il n’y a rien d’éblouissant, les musique sont pas mal et collent a l’ambiance, mais sans plus. L’animation quand elle souffre de légères saccades, mais ce n’est pas bien grave. L’un dans l’autre 080 War in Pocket est une très bonne série qui met l’accent sur l’émotion avec un final absolument bouleversant (Pour vous dire, j’ai versé ma petite larme). Une touche d’émotion que je recommande à tous, que l’on soit fan absolu de Gundam, ou pas.
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Mar 31 Mai - 14:22

    MS Igloo :


    MS Igloo est un cas un peux particulier a traiter puisque cette série se divisent en deux saisons se croisant dans le temps pour couvrir la majeur partie de la Guerre d’Un An entre le duché de Zéon et la fédération terrestre. Autre point particulier à souligner, c’est une série exclusivement réalisée en 3D.Commençons par ce que je désignerais être la première saison de cette série : Cette série se focalise sur le parcoure d’un jeune ingénieur des forces militaire du duché de Zeon : Oliver May.

    Alors que la guerre bat son plain et que la mort règne en maitre absolu sur le champ de bataille, l’ingénieur May et ses camarades ont la dangereuse mission de tester en première ligne du matériel de combat expérimental. Des résultats de ces tests, le sort de la guerre pourrait bien en dépendre.

    Mon avis sur la première saison :

    Wahooouuuu….. !!! Je crois que c’est la première chose que je me suis dite en visionnant cette saison. Gundam en full 3d c’était inédit, et ça marche ! J’avoue avoir regardé plusieurs fois d’affilé certains épisodes tant j’ai été captivé par le graphisme et le scénario de cette série d’OVA. De la gloire, a la chute nous vivons de l’intérieur le déclin des forces de Zéon, avec un humanisme qu’il est rare de voir lorsque l’on se place de ce coté du conflit. Ici les personnages ont des réactions véritables lorsqu’ils se trouvent face a leurs choix et a leurs destins. Sans faux fuyant ni dérobades, le scénario a l’ambiance d’inéluctabilité captivante nous entraine tout du long de cette tragédie. Vous connaissiez la fin de l’histoire, découvrez maintenant comment la chute fut vécue par ceux qui se trouvèrent du coté des perdants.
    Techniquement parlant, c’est du lourd et du bon. La réalisation 3D est très bonne, que ce soit pour les méchas ou pour les personnages, le rendu est excellent. Bien sure ne vous attendez pas a un Avatar ou a un Final Fantaisy Advent Children, mais le résultat vaut quand même très largement le détour. L’animation est elle aussi superbe, avec une mention exceptionnel pour le déplacement des méchas dans l’espaces, Jamais combat spatial dans une série Gundam ne m’a parut si vivant. Autre point fort : La bande son: Mention absolu pour les Openings et Endings qui sont absolument divin à écouter, car mélancolique a souhait et collants parfaitement a l’ambiance de la série.


    Passons a la seconde saison a présent : Une suite d’histoires sans liens entre elles nous dépeignant l’enfer vécu par les soldats de la fédération face au Mobils Suit de Zéon. Soldats anti MS, Conducteurs de Chars, pilotes de Guntank….. Tous se trouveront confrontés à un ennemi a la supériorité écrasante et a un destin souvent tragique.

    Mon avis sur la seconde saison :

    Bon je ne reviens pas sur l’aspect technique, j’en ai déjà suffisamment parlé. Penchons nous un peux sur le scénario : Le faite que nous ne suivions pas de personnages récurent dans ce volet de MS Igloo est….. Déstabilisant au départ. Certes cela permet de couvrir un plus large spectre de situations, mais on sent comme un arrière gout de déception. Fort heureusement si le fil du récit est un peux décousu, le scénario de chacun des épisodes est tout simplement excellent et cela contribue à gommer en grande partie la déception précédemment évoquée. Ce volet nous offre des scènes de combat d’anthologie que je vous recommande fortement. Question musical, c’est à mon gout un poil moins bon que pour la première saison, mais cela reste quand même bien sympathique
    En résumé voila ce que je vous dirais : MS Igloo est une OVA qui vaut le détour .La première saison est juste grandiose, la seconde un peux moins, mais l’ensemble vaut plus que la somme de ces deux composants. Je vous encourage fortement à les regarder et à savourer.
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Mar 31 Mai - 14:27

    Gundam 083 Stardust Memory :


    An 079 de l’UC. Sentant la défaite inéluctable de Zéon, l’Amiral Delaz retire ses hommes de la bataille d’A boa Qu. Parmi eux un autre as des as de Zéon : Anavel Gato, connu de la fédération pour être le’’ Cauchemar de Salomon’’.
    An 083 de l’UC. Sur une base d’Australie, la fédération Terrienne test de nouveaux types de matériels pour ses Mobils Suit. Kho Uraki compte parmi les pilotes d’essai de la base, jeune, fougueux et impulsif, il est malgré sa jeunesse et son inexpérience des combats réels un brillant pilote. C’est alors que l’Albion, le tout dernier vaisseau de la fédération arrive sur la base avec a son bord deux nouveau MS de type Gundam. Les machines sont accompagnées toute une équipe de techniciens, a la tête desquels se trouve l’ingénieur Nina Purpuleton. Rapidement la rumeur cour que les pilotes des nouveaux prototypes seront choisis parmi ceux de la base. Mais Kho n’est pas le seul à convoiter un Gundam. Tapis dans l’ombre le ‘’Cauchemar de Salomon’’ guette. Bientôt viendra le commencement de l’opération Stardust…… et la résurrection de Zéon !

    Mon avis :

    Attention, série incontournable, à voir absolument pour tous passionnés de Gundam. Son importance est d’autant plus grande qu’elle permet de combler un trou de près de sept ans entre la fin de 079 et le début de Zeta. A cette occasion elle répondra a bon nombre de questions restées en suspends. Scénaristiquement parlant, c’est excellent, l’histoire nous entraine tout du long dans une aventure dont on est avide de connaitre la suite. Les personnages on des personnalités crédibles, et intéressantes malgré le flirt de certaines avec des clichés du genre. La réalisation est aussi magnifique, avec un dessin de toute beauté et une animation bien gérée qui rend les combats diablement captivants. L’Opening est aussi de très bonne facture, avec une musique plaisante. D’ailleurs puisqu’il est question de musique, on appréciera notamment la petite touche d’ambiance a la ‘’Top Gun’’ qui plane sur le début de la série.
    Je n’ai qu’un seul point négatif à signaler, et il ne concerne pas vraiment la série en elle même : Gundam 083 n’est pas complètement sortie en VOSTFR. Les premiers épisodes ont été subbés jusqu’au sixième, mais depuis c’est silence radio. Un silence radio qui pèse car si vous voulez pleinement savourer cette série il vous faudra le faire en anglais sous titré anglais (Curieux oui je sais) Ou en version Original. A moins que vous ne vous lanciez dans le film résumé intitulé en français ‘’Le crépuscule de Zéon’’. Toutefois je préfère vous prévenir : Ce film est un supra condensé extrêmement indigeste !
    C’est de mon avis l’un des films résumé de Gundam qui souffre le plus du syndrome de compression. Espérons voir le sous titrage Vostfr achevé un jour (Si vous y voyez un message subliminal, ne vous en inquiétez pas ^^). Toutefois si la langue de Shakespeare ne vous fait pas fuir, tentez l’aventure. Vous ne le regretterez pas, je vous le garantis.


    Dernière édition par Asgardium le Mar 31 Mai - 14:31, édité 1 fois
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Mar 31 Mai - 14:29

    Zeta Gundam :


    Est-il vraiment nécessaire de présenter cette série dans le forum de la Knight of Heaven, franchement ? Non, je ne crois pas. Mais puisqu’il s’agit d’une présentation d’ordre général de l’UC il faut en passer par la, Aussi voici un petit résumé par mes soins (comme tous les autres d’ailleurs ^^).

    An 087 de l’Universal Century. Les Titans, une faction au dessus des lois, sont chargés de protéger la fédération terrienne des actes des survivants de Zéon (Voir Gundam 083 ). Hélas les nobles intentions, si elles furent nobles un jour, ont fait place à une dictature impitoyable écrasant de son poids les spacenoids. Devant le désintérêt des responsables terriens pour les exactions Titan, un groupe de résistance autonome se créa sous l’appellation AEUG. C’est dans se cadre tumultueux que Camille Bidan, un jeune homme impétueux et rebelle, vivant sur la colonie Green Noha se retrouve contraint de choisir son camp. Et Alors que plane les spectres de grands hommes de la guerre d’un An, une nouvelle génération de jeunes hommes et femmes se trouvent jeté dans le brasier de la guerre, poussés par la folie humaine.

    Mon avis :

    Gundam Zeta, est la suite de Gundam 079, et nous savons tous combiens il est difficile de faire une suite a une série far sans générer de déception. Nous l’avons vu il ya peu avec Seed Destiny qui ne s’est pas révélée être aussi captivant que Seed premier du nom. Mais ici, que l’on se rassure, Zeta est une perle de l’animation japonaise, aux commandes de laquelle nous retrouvons le Grand Tomino. Ici encore le Maitre nous fait une démonstration éclatante de son talent en nous concoctant un scénario qui vous laisse pantois et hors d’halène. Du moins en est il ainsi pour votre serviteur. L’intrigue vous la connaissez tous, je ne reviendrais donc pas dessus et me contenterais de dire qu’on en voudrait plus des comme ça, et plus souvent surtout. Pour ce qui concerne l’aspect technique, le résultat est tout a fait honorable, et plus impressionnant encore si l’on tient compte de l’évolution par rapport a Gundam 079. Bien sure ce n’est pas parfait, il a parfois des défauts d’animation, voir dans certaines situations des séquences a la crédibilité douteuse… Mais avons-nous vraiment besoins de s’attarder sur de si menus détails au regard de la qualité global de l’œuvre ? La réponse est bien évidemment non ! Zeta Gundam et son concept des robots transformables forment à eux deux une étape grandiose du déroulement de la Saga. Et que l’on soit fan absolu ou pas, c’est une chose qu’il n’est pas possible de nier je crois.
    En résumé, et pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, ce dont je doute : J’apprécie énormément cette série et je la recommande a tous ceux qui par malheur ne l’auraient pas encore commencé.


    Char’s counter attack :


    A la tête de Néo Zéon, Charv Aznable ne supporte plus l’attitude méprisante de la fédération vis-à-vis des Spacenoids et encore moins le traitement infligé à la Terre par ses habitants. Après avoir longtemps observé dans l’ombre, il est a présent décidé à agir et a faire en sorte que les gens de la terre comprennent son message une bonne fois pour toute. Comment ? En faisant s’abattre sur la planète bleu l’un des plus gros astéroïdes du système solaire dans l’optique de provoquer un hiver nucléaire et contraindre ainsi l’ensemble de la population survivante à s’exiler dans l’espace.
    Au milieu des manœuvres politiques, seuls Bright Noha, les hommes de Londo Bell et Amuro Ray seront assez clairvoyants pour comprendre toute l’étendue de la folie de ce plan et s’y opposé. Isolés de tous et privés de support, ils seront le dernier rempart de l’humanité. Quatorze ans après leur première rencontre, voici Char Aznable et Amuro Ray de nouveaux face a face pour leur ultime combat. Lorsqu’Intimes Convictions, Devoir et rancune se mêlent et s’affrontent, le destin de la terre ne tient plus qu’a un fil

    Mon avis :
    Char’s counter attack est un film a part entière et non un condensé comme l’est ‘’Le crépuscule de Zéon’’. Dans cette œuvre nous suivons l’ultime confrontation entre les deux protagonistes emblématique de Gundam : Char Aznable et Amuro Ray. Que dire d’autre que : Wahouu, c’est grand, c’est beau, c’est bien….Ha si : On en veut encore et encore s’il vous plait. Oui cette production est l’une des meilleurs de la saga et apporte un point final à une rivalité/amitié en demi-teinte qui nous aura fait vibrer et nous interroger. Techniquement il n’y a pas grand-chose à dire, a part qu’il est visible que le film a bénéficié de bon moyens, et que le rendu de l’ensemble est plus que plaisant à regarder. On peut regrettez le coté un peux trop extrémiste de Char dans cette histoire, et l’absence de certains persos qui auraient eut leur rôle à jouer. Je pense notamment à Seyla Mass, la sœur de Char ou Khai Shinden encore. Un regret certes, mais mineur cependant tant le scénario est bien ficelé. L’émotion est également au rendez vous, avec un final à couper le souffle.
    En un mot je dirais : Allez-y ! Regardez ce film sans craintes, si vous avez aimé Zeta, alors vous ne serez pas déçu, C’est un Fan inconditionnel qui vous le dit et vous pouvez me faire confiance.


    Gundam Unicorn :


    An 096 du Calendrier de l’Universal Century. La paix semble enfin régner dans l’espace. Pourtant ce n’est qu’une apparence, car dans l’ombre s’agite le spectre de l’éternel ennemi de la fédération : Néo Zéon. Alors que les grands hommes de la génération précédentes ont tirés leur révérence, d’autres entrent en scène. C’est ainsi que Banager Link, jeune orphelin étudiant au collège Anaheim voit sa vie bouleversée par l’arrivé d’Audrey Burn. Une jeune fille aussi belle que mystérieuse venue arrêter une guerre !
    Que cache donc cette détermination implacable ? Quel est le véritable objectif de la fondation Vist ? Que cherche Full frontal ? Qu’est donc cette mystérieuse boite de Laplace ? Et pourquoi est ce à lui qu’est confié le terrible et magnifique RX-0 Unicorn ? Alors que le monde semble à nouveau plonger au cœur des flammes de la guerre, voici les questions auxquelles Banager sera confronté. Pour lui est venu le temps d’entrer sur le champ de bataille….

    Mon avis : Dernière production en date des studios Bandai dans la saga Gundam, un constat s’impose : Gundam Unicorn est certainement la plus belle de toute les séries Gundam UC produite a ce jour, je serais même tenté de dire que c’est la plus belle série issue de l’univers Gundam.
    Adaptée depuis la célèbre série de roman éponyme (malheureusement non disponible en français ou en anglais), l’histoire sera racontée tout au long de six films à la qualité époustouflante. A l’heure actuelle trois films sont sortis, tous d’une qualité bluffant. Tout dans cette série est digne de louange, le charadesign, le méchadesing, l’environnement visuel, la musique, l’animation. D’ailleurs surtout l’animation ! Qui n’a pas frémis aux premiers échanges entre le Kshatrya de Marina et les Jegans de Londo Bells dans les premières minute du premier volet ? Moi en tous cas je n’ai pas honte de le reconnaitre ouvertement.
    Mais passons l’aspect technique et penchons nous sur la qualité du scénario : Que dire d’autre que la encore c’est une petite merveille. L’histoire nous entraine et nous captive avant même que l’on s’en rende compte. Les personnages magnifiquement dessinés sont mit en valeur par des personnalités attrayantes et attachantes. Tant et si bien que l’attente entre chaque sortie peut en devenir difficile. Autre point fort de Gundam Unicorn : Les musiques, sombres, immersives, envoutantes, elles accompagnent à la perfection le déroulement de l’action.
    Vous l’aurez comprit Gundam Unicorn est une perle de l’animation Japonaise a de nombreux égards, et dans la Saga Gundam c’est un véritable joyau qui remet brillamment L’UC au gout du jour. Si vous n’avez pas encore eut la possibilité de visionné les trois films actuellement sortis, bloquez vous une soirée et faites vous ce plaisir, vous ne le regretterez pas.


    Dernière édition par Asgardium le Dim 23 Oct - 0:52, édité 3 fois
    avatar
    Lockon Stratos

    Masculin
    Messages : 2844
    Age : 28
    Localisation : Là où les femmes me portent :D
    Emploi/loisirs : Couteau Suisse de l'équipe

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Lockon Stratos le Mar 31 Mai - 20:41

    Je ne peux que saluer tes explications sur l'UC qui sont, et je le dis sincèrement, tout bonnement très bien faites.


    _________________
    Vivre ailleurs pour expier ses erreurs...


    Ma Collection Manga-News
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Mar 31 Mai - 20:57

    Merci C'est un projet sur le feux depuis trois bon mois a présent. Il faut encore qu'il reste un peu sur le métier quelques temps, le temps de finir , il me reste encore deux point a traiter:
    F91 et Victory.
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Sam 27 Aoû - 16:08

    Gundam F91


    UC 123 : La fédération terrienne a enfin le contrôle absolue de l’humanité et étend son influence sur toutes les colonies spatiales. Les guerres d’indépendance sont a présent des reliques du passé auxquelles on consacre des musées. Et pourtant ce n’est la qu’une apparence, car dans l’ombre de cette paix, une famille influente a décidée de reprendre a son compte les anciennes idéologies de Zéon. Grèce a son armée privée, la Crossbone Vanguarde, ces membres projettent d’établir un nouveau royaume débarrassé de la main mise de la fédération terrienne et de son oppression. Seabook Arno, sa petite sœur Reese et leurs amis dont Cecily Fairchild, vivent sur Frontière quatre, menant leur vie de tous les jours lorsque soudainement leurs vies basculent:
    Leur colonie est la première colonie à être ''libérée'' par la Crossbone Vanguard. Attaquées par surprise les forces de l’EFSF sont balayées, malgré une résistance acharnée qui coutera la vie a de nombreux civiles. Au sein du Chaos des combats et de la folie de la panique, Seabook, sa sœur et leurs amis tenterons de fuir et de survivre, mais tous n’y parviendrons pas. Et alors que le salut est proche Cecily est mystérieusement enlevée par un pilote de la Vanguard venue spécialement dans ce but. Comment Seabook et sa sœur se sortiront de cet enfer, quelles actions seront-ils amené a accomplir durant ce conflit ? Et quel lourd secret cache l’ascendance de Cecily ? L’histoire ne serait elle qu’un éternel recommencement ?

    Mon avis :

    Gundam F91 qui devait être originellement une série de cinquante épisodes, ne sera finalement qu’un film assemblé à partir de ce qui avait déjà été produit dans sa première optique. Un changement qui impacte malheureusement très fortement à la fois l’histoire et aussi le rythme de ce long métrage, qui bien souvent apparait comme décousu et sans enchainement logique.
    D’un point de vue scénaristique, F91 est une tentative du staff de Gundam de voir plus loin dans l’Universale Century. En effet l’histoire prend place en UC 123, soit prés de trente ans après la contre attaque de Char qui est le chapitre ultime de l’affrontement de Char et Amuro. Malheureusement si l’idée de voir plus loin est louable, l’histoire en elle-même manque cruellement d’originalité et retombes sur les rails déjà bien rodés de ces prédécesseurs. C’est véritablement dommage car l’on sent que F91 avait un potentiel certain si la série avait été développée comme tel. En particulier pour ce qui concerne le développement des personnages qui n’est que très superficiel, voir même complètement inexistant pour certains.
    D’un point de vue réalisation F91 redresse tout de même la barre avec un dessin de bonne qualité et une animation soignée. On notera l’apparition de quelques scènes 3d bien gérées et très bien intégrées à la 2d. Le Chara design des personnages est , sans être exceptionnel, bien réalisé et très agréable a l’œil. En parallèle, le Mécha design apporte quelques nouveautés qui diviseront plus ou moins les fans, en particulier pour ce qui concerne la Crossbone Vanguarde avec un style très inspiré des soldats de la Wehrmarct. Mais qui par rapport au design Zéon reste très crédible. Du coté de la fédération on reste dans les lignes générales des GM, Jegan et autres MS emblématiques de l’EFSF, avec bien sur l’éternel et fameux Gundam. Le F91 qui recel ses propre particularités et nous offre un design intéressant, dommage qu’il ne soit pas plus exploité, il y avait matière a quelque chose de vraiment sympathique.

    En résumé, voici ce que je dirais : F91 est un film moyen auquel, malheureusement, le format ne correspond pas et nous offre un résulta ambigu qui laisse sur sa fin. Toutefois , pour peux qu’on ne soit pas exigeant, il offre un bon divertissement qui satisfera les passionnés de méchas
    avatar
    noeltrowa

    Masculin
    Messages : 871
    Age : 28
    Localisation : Dans mon Gundam
    Emploi/loisirs : Semer la Mort

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par noeltrowa le Sam 27 Aoû - 21:08

    Bravo a toi Asgarduim pour ces résumé et explication très bien développé, je dis chapeau Wink.
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Ven 2 Sep - 10:18

    Merci, cela fait plaisir de savoir que ces explications peuvent être utiles.
    Maintenant que Zeta est achevé, je vais pouvoir le visionner intégralement et me lancer dans sa suite Double Zeta. Ce qui me permettra de modifier mon analyse de cette série.
    Même chose en ce qui concerne Victory, partie qui va rester encore blanche pendant un petit moment. Le temps que d'en savcoir assez pour ce faire une opinion
    avatar
    Mwulafraga

    Masculin
    Messages : 745
    Age : 33
    Localisation : La Chapelle d'Armentières (59)
    Emploi/loisirs : chimiste/ vélo

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Mwulafraga le Ven 2 Sep - 18:37

    Asgardium a écrit:Maintenant que Zeta est achevé, je vais pouvoir le visionner intégralement et me lancer dans sa suite Double Zeta.


    tu comptes le visionner en vosta?


    _________________
    avatar
    Lockon Stratos

    Masculin
    Messages : 2844
    Age : 28
    Localisation : Là où les femmes me portent :D
    Emploi/loisirs : Couteau Suisse de l'équipe

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Lockon Stratos le Ven 2 Sep - 18:39

    LA KNA les fait en VOSTFR


    _________________
    Vivre ailleurs pour expier ses erreurs...


    Ma Collection Manga-News
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Ven 2 Sep - 19:01

    en effet d'ailleurs ils ont sorti le 7 il y a peux
    mais sinon oui je les ferais en vosta si je suis motivé
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Mer 19 Oct - 18:56


    /!\ Attention, cette série se place chronologiquement entre Zeta Gundam et Char's counter attack.


    Gundam Zeta Zeta


    Difficile pour moi de me prononcer sur cette série puisque à l’heure actuelle je ne l’ai pas encore visionnée. Forcément la team qui s’en occupe n’en est qu’au tout début du travail sur l’anime. Je me contenterais juste alors de vous glisser un résumé fait à partir de ce que j’ai pu trouver sur le net. Voila ce que l’on en dit :

    A la fin de la guerre de Gryp (Zeta Gundam) l’AEUG est considérablement affaiblis. L’Agrama lourdement endommagé fait cap sur la colonie Shangri la pour radouber et se réapprovisionner. Par la même occasion il doit aussi déposer ses blessés les plus critiques. Son arrivé est suivit de près par une bande de gamins ferrailleurs et orphelins qui déciderons de tenter de voler le Zeta Gundam en espérant le revendre a bon prix par la suite (Rien que ça ^^). Mais évidement les choses ne se passent pas comme prévu, et tous se trouvent embarqués dans une guerre a laquelle ils n’avait pas vraiment prévu de participer. Car c’est alors que ressurgit des brumes du Chaos le sinistre spectre de Zéon sous le nom de Néo Zéon.

    Mon avis :

    Je n’en ai pas, comme ça c’est réglé……. Non sérieusement a ce que l’on peut en lire sur la toile il semble que l’on puisse diviser Zeta Zeta en deux partie bien distinctes. Une partie délire décalés qui tranche (certain diraient : qui fait tâche) après Zeta. Et une partie sérieuse, dans la veine de Zeta premier du nom. Une raison a cela ? Oui : Il semblerait que le changement de ton radical de la série soit du au retour du grand Sieur Tomino aux commandes de la production. De faite on lit souvent qu’il est difficile de ne pas décrocher pendant la première partie. Mais les plus téméraires s’accordent aussi à dire que cela en vaut la peine, tant la seconde partie est intéressante. Voila une chose que je me ferais un plaisir de vous confirmer des que j’aurais pu visionner la série, en valeureux éclaireur vidéo ludique que je suis (Enfin si je m’y décide ^^).

    MAJ:


    Ca y est mes amis j'ai un avis. En effet je viens de visionner Zeta Zeta dans son intégralité en VOSTA. Bon qu'en dire alors ? Hé bien que je confirme ce qu'on peut lire sur le net, cette série pouvant bien être divisée en deux parties particulières. Une première Loufoque a souhait et une seconde plus sombre, quoi que l'on atteigne pas la profondeur dramatique d'un Zeta premier du nom. Toutefois le résultat des deux n'est pas aussi indigeste qu'on pourrait le croire, en effet cela donne une alchimie qui est intéressante a observer.
    Si tout du longs les protagoniste principaux conservent une part de leurs personnalités de gamins, l'on sent aussi qu'il y a une maturité qui se profile ou se manifeste. Dans ce cas après un évènement particulier.

    Spoiler:
    Attention Spoil: Il est a mon sens très perceptible que l'attitude de Judau et de ses camarades change après le ''décès'' de Leina. Ils sont brutalement rattrapés par la guerre lorsque l'une des leurs meure et cela se sent dans leur façon d'agir.

    La seconde partie est certainement la plus réussie des deux, même si elle souffre de lacunes inhérentes a sa première partie. C'est dommage, mais l'on s'en accommode fort bien si l'on est fan absolu de Gundam.
    Un mot en particulier sur un ressentit que j'ai eu lors du visionnage de Zeta Zeta, Voir l'Agrama vidé de ses personnages emblématique m'a fait un choc au début de la série. Par résonance je pense que cela souligne mieux encore l'aspect dramatique de la fin de Zeta.

    Et enfin un dernier mot sur les méchas: Dans Zeta nous avons eut une profusion de nouveaux modèles de toute sorte. A tel point qu'on pouvait parfois s'y perdre. Une tendance qui c'est un peux corrigée avec ZZ pour revenir a un niveau bien plus digèrable. J'avais également un peux peur de voir une débauche d'over power, mais en faite non, les MS restent dans l’ensemble très crédible, une bonne chose.

    Au final que dire de ZZ ? Et bien c'est l'un dans l'autre une bonne série dont la première partie fait sourire. Le rythme est globalement bon et si l'on est bon publique elle se laisse regarder sans difficultés. En somme a voir si l'occasion se présente histoire de savoir ce qui arrive après Zeta.

    Spoiler:
    Et de deviner la guérison de Kamille qui donne une touche d'espoir des plus sympa, moi j'en ai frissonné ^^

    avatar
    Bahamut-Omega

    Masculin
    Messages : 61
    Age : 27

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Bahamut-Omega le Sam 7 Jan - 13:11

    Bravo Asgardium, très bon dossier sur l'Universal Century de Gundam (mon univers Gundam préféré à titre persos) .
    C'est très bien écris et très plaisant à lire.
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Sam 7 Jan - 16:21

    Merci, j'ai essayé d'être aussi clair que possible, sans trop spoiler. Pas simple certes, mais un exercice amusant tout de même. Et puis si cela peut aider certains a y voir plus clair ^^.
    avatar
    Kamille Bidan

    Masculin
    Messages : 27
    Age : 24
    Localisation : sur l'Argama

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Kamille Bidan le Dim 19 Fév - 16:54

    Asgardium, on suit un personnage récurent dans MS IGLOO 2, mais pas celui au quel on pense, il s'agit de la personne qui à réellement gagné la guerre d'un an, j'ai nommer la Mort, qui apparaît sous la forme du spectre d'une femme.

    PS: sinon superbe réalisation, très claire.
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Dim 19 Fév - 17:05

    C'est juste en effet, tu pointe adroitement les seuls ''personnage" qui reviennent dans les trois OAV de la seconde saison.
    Toutefois je ne les ai pas considérer comme étant des protagonistes principaux. L'officier est un personnage a mieux secondaire pour lequel on a que très peu d’intérêt. Quand a la Mort elle est certes présente tout du long, et je te concède que le but était de faire en quelque sorte qu'elle "prenne corps". Cependant, a titre personnel je ne la trouve pas suffisamment exploité pour qu'on puisse lui accorder le statu de personnage principale.
    Si l'on prends en compte que chaque épisode se focalise sur l'histoire d'un ou deux individu en particulier, l'on remarque ces protagonistes principaux ne sont pas récurent dans le sens ou contrairement a la première saison nous ne les suivons pas tout du long de la guerre.
    avatar
    Kamille Bidan

    Masculin
    Messages : 27
    Age : 24
    Localisation : sur l'Argama

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Kamille Bidan le Dim 19 Fév - 19:13

    en le regardant j'ai considérer la Mort comme le personnage principal, les trois histoire tourne autour d'elle, elle est la cause de la mort des trois "héros". bien sur ils ne faut pas voir histoire par histoire, mais dans le global.
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Dim 19 Fév - 19:47

    C'est effectivement une façon de considérer la chose, perso j'ai voulu m'orrienter sur les perso a la réalité physique et humaine indéniable, en somme les humains ayant les rôles titres.

    kami-085

    Masculin
    Messages : 2
    Age : 32

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par kami-085 le Ven 15 Juin - 7:37

    dite moi qq un aurrais le lien ddl de l ep 05 unicorn svp?
    avatar
    Asgardium

    Masculin
    Messages : 2258
    Age : 29
    Localisation : Pas loin, Asgardium n'est pas loin .........
    Emploi/loisirs : Concepteur/Dessinateur industriuel. Maquettisme, lecture, dessin, écriture

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Asgardium le Ven 15 Juin - 7:53

    Ici non plus ce n'est pas le bon sujet. Et je maintiens: Un petit passage par la section présentation en premier lieu n'est pas, et de loin, une mauvaise idée.
    avatar
    Lockon Stratos

    Masculin
    Messages : 2844
    Age : 28
    Localisation : Là où les femmes me portent :D
    Emploi/loisirs : Couteau Suisse de l'équipe

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Lockon Stratos le Ven 15 Juin - 13:11

    Merci de venir te présenter en premier lieu dans la section adéquat.


    _________________
    Vivre ailleurs pour expier ses erreurs...


    Ma Collection Manga-News

    Contenu sponsorisé

    Re: [DIVERS] Gundam Universal Century, mode d'emploi.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 3:40